Tags : ‘Idôles’

7 objets

[Apprentis de Jésus] – 15 – L’invitation du maître : du repos pour notre âme

par ,

Texte : Psaumes 1:1-6

On reçoit l’invitation de Jésus à marcher avec lui comme ses apprentis. Nous devons reconnaitre notre fatigue, déposer notre fardeau.

A l’image de l’homme juste du Psaume 1 nous voulons être vivifié dans notre vie en apprenant de Jésus au quotidien, en recevant sa vision d’une justice qui triomphera et en prenant plaisir dans sa parole en la méditant.

[Apprentis de Jésus] – 14b – L’idôlatrie

par ,

En explorant ce qu’est l’idôlatrie dans l’ancien testament, on se rend compte que ce n’est pas juste un problème avec la fabrication de statues représentant l’une ou l’autre divinité. C’est la vie de l’adorateur qui change, ses standards moraux ne sont plus ceux de YHWH mais ceux du nouveau Dieu. C’est bel est bien contre le péché qui procède de l’idôlatrie que Dieu se met en colère.

[Apprentis de Jésus] – 14 – Les apprentis et la fatigue par frustration

par

Avec une synthèse des deux messages précédents et une réflexion sur Jean 6 nous essayons de répondre à ces questions :
Qu’est-ce que l’idolâtrie ? En quoi cela nous concerne-t-il au 21e siècle ? Pourquoi Dieu demande-t-il qu’on l’adore lui seul ?
Ces questions trouvent réponses lorsque nous considérons les frustrations qui apparaissent dans nos vies lorsque nous pensons, le plus souvent inconsciemment : « Dieu n’est pas suffisant… par contre si j’avais … si j’étais … alors je serais comblé. » La frustration est le symptôme de l’idolâtrie et provoque de la fatigue. Nous avons été crée d’un telle manière qu’il nous est possible de trouver notre satisfaction pleine en Dieu, notre repos. C’est en cela que consiste l’invitation de Jésus en Matthieu 11:28-30, une invitation au repos. Dans la suite de cette série nous essaierons de comprendre ce que cela signifie en pratique d’être satisfait en Dieu, se reposer en lui.

Créés pour la gloire de Dieu

par

Nous avons été créés afin de trouver notre satisfaction dans un Dieu qui poursuit jalousement sa gloire. Quel mystère et pourtant quelle source de libération !