Texte : 1 Tim 4:7-9 ; Col 3:1-17

Suivant l’analogie de l’entraînement sportif, nous apprenons que changer en vue du bien nécéssite un entraînement qui visera à dévelloper des compétences. Compétences qui nous rendront capable de faire mourir (Col 3:5) les oeuvres de la chair (Gal 5:19-21) et capable de revêtir (Col 3:12) le fruit de l’Esprit (Gal 5:22-23).

Dans cet enseignement nous introduisons la notion d' »exercice spirituel » ou « discipline spirituelle ». Ces pratiques, à notre portée, nous permettrons de nous mettre dans une position où Dieu peut effectivement opérer les changements que nous ne pouvons réaliser nous-même. Avoir une relation filiale (voir messages précédents) avec Dieu est le préliminaire indispensable à la bonne pratique de ces disciplines, sans quoi le légalisme religieux s’enracinera en nous.