Récapitulatif | Défis 1 -20

En 2021, les défis communautaires reprennent de plus belle, cette fois sous forme de 6 modules de 6 semaines chacun. Vous avez perdu le fil en 2020 et vous avez peur de ne rien comprendre ? Vous avez suivi la progression des défis, mais de loin ? Vous vous êtes donné à fond, avez rempli chaque défi pratique, mais en un an, on en a fait du chemin et vous ne vous rappelez plus des détails ?

Alors, que vous soyez au point ou complètement largué, nous vous avons concocté un petit récapitulatif des 26 premiers défis. Et ne vous inquiétez pas, vous pouvez commencer les défis 2021 sans vous soucier d’avoir raté ceux de 2020. Aussi il est toujours possible d’y revenir. Si vous avez une question sur les notions de base vues l’année dernière, réclamez une explication à ceux qui y ont été assidus ou référez-vous à la table des matières ci-dessous.

L’intégrale des défis 2020 est visible ici : https://www.ccpleroma.com/category/apprentis-de-jesus/defis2020/

1 | Un Royaume où tout est possible

Se détacher du concept du « personne n’est parfait » et découvrir une autre réalité en s‘attardant sur la beauté de Dieu et de son Royaume.

2 | Un puzzle irréalisable ?

Changer et vivre dans une nouvelle réalité n’est pas impossible, mais il faut laisser de côté quelques aprioris populaires et embrasser la méthode de travail de Dieu.

3 | Transformés de l’intérieur

En empruntant le chemin de la formation spirituelle en Christ, nous travaillons sur notre être intérieur, sur qui nous sommes au plus profond de nous-mêmes. Tout commence de là.

4 | Essayer d’être bon ?

La formation spirituelle ne cherche pas à changer nos comportements extérieurs, mais à nous transformer, étape par étape, en profondeur.

5 | Notre nature, pas nos actes

Nos actes découlent de notre nature. Si nous voulons faire une réelle différence dans le monde, nous devons chercher à faire pénétrer l’amour que Dieu offre au plus profond de notre être.

6 | Le cœur

Le cœur est le centre exécutif de notre être. Reprogrammer un cœur, c’est reprogrammer une vie.

7 | Un mélange de volonté, de pensées et de sentiments

Notre vie n’est pas uniquement régie par notre volonté (notre cœur) : elle subit également l’influence de nos sentiments et de nos pensées. La formation spirituelle se fait sur six dimensions : cœur – pensées – sentiments – corps – relations sociales – âme.

8 | La voix la plus forte

Nos choix, lorsqu’ils sont répétés, deviennent nos traits de caractère. Nous entrons alors dans le domaine du corps, qu’il nous faudra reprogrammer par le biais des disciplines spirituelles.

9 | Posséder le pays

La formation spirituelle, c’est réclamer le pays où coulent le lait et le miel, un état dans lequel nous sommes invités, individuellement et spirituellement, à vivre avec Dieu. Pour cela, nous devons organiser nos vies différemment 

10 | Le trouble de l’âme

Au-delà de nos « gros péchés », nous devons examiner l’état de notre âme et les manques de caractère qui passent inaperçus ou sont tolérés dans nos milieux chrétiens. La formation spirituelle nous appelle à reconnaître l’état de délabrement de nos âmes.

11 | Dieu est Dieu

Vivons-nous la crainte de l’Eternel ou laissons-nous les liens de notre relation avec Dieu se distendre peu à peu ? Si nous ne vivons pas honnêtement et en constante interaction avec le Créateur, notre corps devient notre première source de plaisir et de crainte.

12 | L’âme qui se perd

Cherchons-nous vraiment à vivre dans un monde imprégné de Dieu ou laissons-nous notre âme dériver en comptant sur nous-mêmes ? Notre foi doit être orientée (ciblée sur Christ) et concrète (marcher avec Christ au quotidien, en lui faisant confiance). Nous devons faire la chasse à nos paresses spirituelles pour laisser jaillir la vie de Dieu.

13 | Désirer une vie différente

Avoir l’intention de développer un autre type d’existence, qui vient de Dieu lui-même. Prendre conscience de notre misère spirituelle, évaluer sincèrement notre vie et désirer lui donner une nouvelle direction, avec l’aide de l’Esprit de Dieu.

14 | Le fondement de la formation spirituelle

Mourir à soi-même (faire preuve d’abnégation) pour vivre en Dieu et obtenir la paix du cœur. Cesser de rechercher l’approbation des autres et croire, au contraire, que Dieu nous offre une vie riche, dans laquelle nous ne manquons de rien.

15 | Mourir à soi-même

Se mettre en position pour la reprogrammation par le biais des disciplines spirituelles. Remettre les rênes de notre vie à Dieu et voir notre âme se stabiliser.

16| Rechercher le bien avant nos intérêts personnels

Accepter avec confiance qu’en Dieu, nous ne devons pas contrôler nos vies nous libère du lourd fardeau de la colère, de la rancune et du « besoin » de faire payer ceux qui nous blessent.  Cette nouvelle vie désintéressée nous attire vers le bien.

17 | Planifier le changement

Sans transformation intérieure, il est impossible de changer de comportement. Pour entamer une transition vers la vie en Dieu, il nous faut mettre en place un programme VIM (Vision – Intentions – Moyens).

18 | VIM : Vision

18/1 | VIM : Vision

Vision d’une vie vécue, dès à présent et pour l’éternité, dans le champ d’action de la volonté de Dieu. Jouir pleinement du Royaume de Dieu, dès aujourd’hui, sans attendre l’au-delà : le Royaume est au milieu de nous, à portée et accessible à quiconque le cherche.

18/2 | Les enfants de la lumière

Les croyants qui ont choisi d’embrasser dès aujourd’hui la vie en Dieu sont comme des « enfants de la lumière » qui font la différence au niveau 1) des pensées ; 2) des émotions.

18/3 | A quoi ressemblent les enfants de la lumière ?

Les croyants qui ont choisi d’embrasser dès aujourd’hui la vie en Dieu sont comme des « enfants de la lumière » qui font la différence au niveau 3) de la volonté (cœur) ; 4) du corps ; 5) des relations sociales ; 6) de l’âme.

18/4 | Une croissance spirituelle qui progresse

Apprendre à aimer le Seigneur de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa pensée et de toute sa force (volonté, pensées, émotions, corps, relations sociales, âme). Un disciple n’« essaie » pas de répondre à l’appel de Jésus, il s’ « entraîne ».

18/5 | Enfants de la lumière dans le monde

Les mots ne suffisent pas, il faut démontrer la pertinence de la Voie du Christ. Il nous faut devenir des apprentis vivant dans la puissance divine, qui apprennent à faire tout ce que Christ a enseigné, à inviter d’autres à devenir à leur tour des disciples et leur enseigner à faire tout ce que Christ nous a appris. Nous sommes en mission dans le monde, possédés par l’Amour.

18/6 | Une église sans priorités adéquates

Notre église locale est-elle remplie de « vases » ou peut-on y découvrir le « trésor » (la présence réelle de Jésus au milieu de nous et sa plénitude dans tous les domaines essentiels de la vie de ceux qui l’appellent Sauveur et Maître) ? Le choix de nos priorités (« vases » ou « trésor ») aura un impact sur la santé spirituelle et le rayonnement de notre communauté.

18/7 | Le coût de ne pas être disciple

Donner priorité aux « vases » crée des croyants qui ne possèdent pas le caractère de Christ. C’est une erreur de vouloir faire entrer un maximum de personnes au ciel : il faut au contraire chercher à faire rentrer le ciel en eux par le biais de la véritable transformation spirituelle. Inquiétons-nous de l’état des relations fraternelles au sein de nos assemblées, même lorsque toutes les activités semblent bien fonctionner.

19 | VIM : Intention

La réussite d’une transformation ne tient parfois qu’à un fil : à notre réelle intention de changer (pas tant à notre manque de vision ou à des moyens inadéquats). Il nous faut dépasser la simple croyance ou la connaissance pure, il est question de faire un choix. Le travail de l’intention doit être régulièrement mené et demande du temps (défi pratique de 40 jours).

20 | VIM : Moyens

Pour recevoir le caractère de Christ, nous devons trouver des moyens de remplir notre intention de transformer notre être intérieur jusqu’à ce qu’il reflète la nature de Jésus (notre vision). Pendant les périodes de vie sans épreuves, il nous faut reprogrammer notre façon de penser par le biais des disciplines spirituelles afin d’être prêts au jour de la tempête et constater une réelle transformation.

Le processus de réagencement de nos vies se fait lentement, étape par étape. Premier moyen suggéré : faire baisser l’agitation (état de non-repos, frénésie) non seulement dans notre corps, mais également au niveau de nos pensées, de nos sentiments,… L’agitation est le contraire de la paix intérieure.

Pour 2021 : faire le point et planifier une résolution (la formulation d’une intention de mettre en place les moyens pour accomplir la vision), réfléchir aux disciplines spirituelles que vous désirez expérimenter et à la manière de les pratiquer sans qu’elles ne deviennent un fardeau ou « un truc en plus » dans votre agenda déjà bien chargé.

Précédent
Avent - Bougie 4