En analysant l’histoire des 19e et 20e siècles, on peut remarquer que le plus grand enseignement éthique que le monde ait pu recevoir a été rejeté au profit de courants ouvrant la voie à des formes de comportement humain de plus en plus dégradées : le communisme soviétique, le fascisme hitlérien, le maoïsme ou les Khmers rouges. Sous couvert de justice morale, tous ces mouvements ont justifié des atrocités que personne n’aurait pu imaginer jusqu’alors. Et cela est en partie dû à ceux qui, quoique professant Christ, n’ont pas embrassé leur condition d’enfants de la lumière.

Plus récemment, ce sont de célèbres figures intellectuelles qui ont posé un regard supérieur et condamnateur sur la morale chrétienne. Aujourd’hui, l’opinion publique a repris ces attaques. A l’époque, les paroles de chansons ne critiquaient pas les enseignements chrétiens (traditionnels), mais tout a changé avec les Beatles et Bob Dylan. L’amertume des écrits littéraires de la génération précédente a éclaté en plein jour. Ces nouveaux sages ont annoncé voir au-delà du consensus et leurs nombreuses critiques étaient parfois fondées. Ils ont promu une moralité « plus élevée » qui remplacerait ce qu’ils appelaient « l’establishment ». Ils ont fait des ténèbres la nouvelle lumière.

La pratique de comportements traditionnellement considérés comme étant le mal absolu est aujourd’hui devenu la marque de notre société. Le sexe et la violence dans les médias en est l’un des symptômes, mais ils ne constituent pas le problème central. Le réel souci est d’avoir remplacé Jésus-Christ, la lumière du monde, par des personnes tels que Nietzsche, John Lennon, Lénine et Mao.

Les enfants de la lumière savent que les mots – aussi à propos soient-ils – ne suffisent plus. Il faut démontrer la pertinence de la Voie du Christ. Les enfants de la lumière vivent comme ils l’annoncent, même là où ils ne peuvent pas expliquer le pourquoi de leur façon de vivre. Ils sont ceux et ce qu’ils ont été appelés à devenir en Christ, leur chef. Malheureusement, la raison et les faits ne convainquent plus entièrement parce qu’ils sont tombés sous la même coupe que les arts et la vie publique – c’est malheureusement également le cas de l’église « visible ». L’appel de Christ aujourd’hui est de devenir ses apprentis, d’être vivants dans la puissance divine, d’apprendre à faire tout ce qu’Il nous a enseigné, d’inviter d’autres à devenir à leur tour des disciples, et de leur enseigner à faire tout ce qu’Il nous a appris.

Alors que les chrétiens s’enferment de plus en plus dans une « bulle » chrétienne avec ses activités propres et sa petite société parallèle, nous oublions que nous devons vivre ce que nous disons, même là où nous ne pouvons pas expliquer le pourquoi de notre façon de vivre. En intégrant des groupes professionnels, des organisations communautaires, des équipes de sports qui ne sont pas explicitement chrétiens, nous pouvons être des enfants de sel et de lumière qui ne pensent pas à eux en premier lieu, qui ne sont pas esclaves des propos méchants que leur langue pourrait prononcer avant même qu’ils ne s’en rendent compte. Nous pouvons être des personnes transparentes qui dirigent une organisation sans recourir à la manipulation ou au contrôle de nos prochains. Si nous sommes encouragés à faire quelque chose de mal, nous savons refuser calmement, sans nous complaire de notre justice. Lorsque nous sommes accusés, nous savons comment éviter de nous défendre et dire le strict nécessaire en vue de clarifier la situation. Nous pouvons manifester de l’amour et de la compassion aux personnes dans le besoin au sein de notre groupe. Notre bouche ne connait pas le sarcasme et ne formule pas de propos culpabilisants.

Nous sommes des apprentis de Jésus. Nous sommes des enfants de la lumière en mission dans le monde, possédés par l’Amour. Voici la Vision avec laquelle chacune de nos journées devraient commencer et finir. Voici la Vision à proclamer dans la pénibilité de nos routines et dans l’euphorie de nos divertissements.

Défi pratique

Pensez à un groupe dont vous faites partie et qui n’est pas explicitement chrétien – par exemple, le syndic de votre immeuble, l’association de votre quartier, votre club de sport, votre équipe de travail ou tout simplement votre famille. Choisissez une personne et priez pour elle. Demandez à Dieu de vous montrer le cœur de cette personne. De quoi a-t-elle besoin ? Vers quoi son âme soupire-t-elle ? Comment pourriez-vous pleurer ou vous réjouir pour elle ?

Si quelqu’un vous insulte ou vous blesse, demandez à Dieu qu’Il vous aide à manifester l’amour de Christ en tendant l’autre joue, en refusant de vous offenser et en rendant grâce pour ceux qui ne sont pas remplis de la grâce. Priez que Dieu de vous donner des occasions de montrer son amour véritable et radieux de façon simple. En faisant cela votre Vision d’être un enfant de lumière envahira plusieurs moments de votre journée et deviendra de plus en plus concrète et naturelle.

Pendant le processus, considérez comment cette Vision peut-être facilement oublié ou négligé par manque de discipline au niveau de vos pensées, émotions, corps, relations sociales, âme… Pareillement réfléchissez comment elle pourrait être renforcé par une pratique des disciplines spirituelles.

Lectures proposées

  • Colossiens 3:1-17 (mémorisation)
  • Ephésiens 5:1-21