Jésus a commencé son ministère en abordant la vision du Royaume ; c’est aussi par cela que nous devons commencer. Jésus a annoncé, montré et enseigné que le Royaume des cieux est accessible, et Il en a décrit la nature. Pourquoi ? « Car c’est pour cela que j’ai été envoyé », répond Jésus. (Luc 4.43)

Le Royaume de Dieu c’est l’étendue du champ d’action de Dieu. C’est l’endroit où ce que Dieu veut se réalise. Or, il semble que la terre et ses environs sont les seuls endroits où Dieu permette que sa volonté ne s’accomplisse pas. C’est la raison pour laquelle nous prions : « Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, sur terre comme au ciel » (Matthieu 6.10). C’est aussi pourquoi nous espérons voir poindre le jour où ce royaume, qui est déjà bel et bien présent (Luc 17.21), sera pleinement révélé et accessible à ceux qui le cherchent de tout leur cœur (Matthieu 6.33 ; Matthieu 11.12 ; Luc 16.16). Pour eux, on peut dès à présent affirmer que tout concoure à leur bien et que rien ne peut les séparer de l’amour de Dieu (Romains 8.28, Romains 8.35-39).

La vision qui sous-tend toute transformation spirituelle à l’image de Christ est la vision d’une vie vécue dès à présent et pour l’éternité dans le champ d’action de la volonté de Dieu. Lorsque nous naissons d’« en haut » et faisons en sorte que nos actions contribuent à l’œuvre de Dieu sur terre tout au long de notre existence, nous prenons part à la nature divine (2 Pierre 1.4 ; 1 Jean 3.1-2). Ainsi, nous pouvons affirmer : « Quoique [nous fassions], en parole ou en œuvre, [nous faisons] tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père » (Colossiens 3.17). Dans tout ce que nous faisons, il nous permet de réaliser son œuvre. Notre but dans cette vision, c’est de jouir pleinement du Royaume de Dieu, dès aujourd’hui, sans attendre l’au-delà.

Lorsque nous faisons l’exercice de lire et relire les Evangiles, nous voyons se dessiner une vision de la vie dans le Royaume de Dieu. C’est parce que Jésus travailla lui-même depuis ce Royaume, qu’Il était rempli de compassion et de justice. Au point qu’Il a même suspendu un instant sa propre arrestation pour se tourner vers le serviteur d’un de ses ravisseurs pour le guérir (Luc 22.51). Il aurait pu, à la place, faire disparaître ceux qui venaient l’arrêter ! Agissant depuis les principes qui régissent ce Royaume, Jésus savait contrôler la matière, ce qui lui a permis non seulement de marcher sur l’eau, mais également d’inviter un de ses disciples à le faire, afin de lui apprendre quelque chose. L’Ecriture nous rapporte plusieurs discussions assez intrigantes qui nous montrent qu’Il vivait et tirait sa force d’une réalité qui dépasse celle de notre dans planète : le Royaume de Dieu.

La Parole de Dieu nous dévoile un secret passionnant : le Royaume de Dieu est au milieu de nous, il est à portée et accessible à quiconque le cherche. Cette vie peut être vécue dès aujourd’hui. Dans les banalités de la vie qui pourraient me blaser, dans les projets qui me semblent insurmontables, dans mes relations avec des personnes dont la simple présence fait ressortir mon orgueil et mon impatience. Cette vision du Royaume me libère de ces chaînes terrestres afin que je puisse embrasser un autre genre de vie alimenter par les ressources de ce Royaume.

Défi pratique

Parcourez les quatre premiers chapitres d’un évangile, disons Jean. Arrêtez-vous sur la personne de Jésus, surtout sur son comportement et ses enseignements. Posez-vous ces questions :

• En quoi ses enseignements, son comportement et la manière dont Il choisit les personnes avec qui Il s’associe montrent-ils que Jésus provient du Royaume de Dieu (là où ce que Dieu veut est réalisé) ?
• Dans quelle mesure ses proches ont-ils remarqué la vie du Royaume en Jésus ?
• Qu’est-ce que les actes et les paroles de Jésus vous apprennent sur le Royaume de Dieu : sa nature, sa puissance, son caractère ?

Lorsque vous avez fini, méditez longuement sur ce qui vous fascine le plus dans la vie du Royaume. Qu’est-ce qui vous touche ? Qu’est-ce qui vous choque, qu’avez-vous du mal à digérer ? Qu’est-ce qui vous trouble ? Parlez-en à Dieu.

Lectures proposées

Quatre chapitres d’un évangile.