Jésus s’en alla avec ses disciples dans les villages voisins de Césarée de Philippe. Il leur posa en chemin cette question : « Qui suis-je, d’après les hommes ? » Ils répondirent : « Jean-Baptiste ; d’après certains, Elie ; d’après d’autres, l’un des prophètes. » « Et d’après vous, qui suis-je ? » leur demanda-t-il. Pierre lui répondit : « Tu es le Messie. » Jésus leur recommanda sévèrement de n’en parler à personne. – Marc 8 : 27-30 –

Le mercredi des cendres marque le début de la période du Carême. Cette journée a trois objectifs : méditer sur notre caractère mortel et pécheur et sur notre besoin d’un sauveur ; renouveler notre engagement à une repentance quotidienne dans tous les domaines de notre vie ; nous remémorer avec confiance et gratitude que Jésus a vaincu le péché et la mort. Aujourd’hui, notre louange devrait être remplie de la vérité de l’Evangile. Il est en effet un témoin du pouvoir et de la beauté de notre union avec Christ.

Traditionnellement, on dessine à la cendre une croix sur le front des croyants (c’est ce qu’on appelle l’ « imposition »). Dans les Ecritures, les cendres ou la poussière représentent la mort (Ge 18.27), le deuil (Est 4.3), le jugement (Lam 3.16) et la repentance (Jon 3.6). Les cendres sur le front nous rappellent que nous avons été tirés de la poussière et que nous y retournerons un jour. C’est également un appel à nous « considérer comme morts pour le péché et vivants pour Dieu en Jésus-Christ » (Ro 6.11).

Commencez votre chemin du Carême en soumettant votre cœur. Refusez la recherche de vos propres intérêts et attachez-vous (en esprit et en actes) à Jésus. Quelle que soit votre situation actuelle ou votre tendance à vous égarer, « revenez à l’Eternel, votre Dieu, car il fait grâce, il est rempli de compassion, lent à la colère et riche en bonté et son amour n’a pas de fin. » (Joël 2.13). Après tout, le Carême n’a rien à voir avec votre fidélité : c’est le moment où vous vous rendez compte de la fidélité de Jésus envers vous. Il est fidèle !

Réflexion :

1. Prenez un moment de silence devant Dieu et demandez au Saint-Esprit de travailler en vous. « Examine-moi, ô Dieu, et connais mon cœur, mets-moi à l’épreuve et connais mes pensées ! Regarde sur je suis sur une mauvaise voie et conduis-moi sur la voie de l’éternité ! » (Ps 139.23-24)
2. Qu’est-ce qui vous bloque, quels sont vos doutes au début de ce chemin de Carême ?
3. Quelles sont les habitudes/tendances égoïstes que vous devez fuir ?

Marche avec nous, ô Saint Dieu, alors que nos commençons notre chemin vers la Croix. Aiguise nos pensées, que notre attention soit davantage portée sur Toi que sur nous. Guide-nous dans la vallée de l’ombre de la mort et prépare nos cœurs. Que nous soyons un peuple qui prie, prompt à écouter et à répondre à ton Fils, notre Sauveur Jésus-Christ. En Son nom, nous te prions. Amen.

 

Extrait de Journey to the Cross: Readings & Devotions for Lent de Kendal Haug et Will Walker. Librement traduit de l’anglais par Eunice Parodi.