Pleroma (en grec πλήρωμα) signifie « plénitude ». Le nom de notre communauté n’est pas uniquement dû à la signification du terme, nous l’avons également choisi comme un hommage à nos débuts. En effet, pour ceux qui s’en souviennent, lorsque nous avons commencé à nous rassembler en mai 2011, nous étudions ensemble la lettre aux Ephésiens, où « pleroma » revient sans cesse comme un leitmotiv. Nous avons retrouver dans les archives dix points qui nous avaient marqués pendant nos études bibliques.

  1. Toute la lettre dépend du premier chapitre. Pourtant, nous ne pouvons pas le lire sans nous référer aux suivants. La lettre aux Ephésiens est donc un tout qui se lit dans son ensemble.
  2. L’apôtre s’adresse à une église, pas à des individus.
  3. L’épître fait référence à la « pleroma » (πλήρωμα) de Dieu dans chaque chapitre (parfois implicitement).
  4. Elle est divisée en deux parties : l’une « théologique » des chapitres 1 à 3, l’autre « pratique » de 4 à 6.
  5. L’Eglise est l’endroit où les chrétiens combattent le mal : seuls, ils ne peuvent rien faire. C’est l’endroit où ils sont en sécurité : nous devons prendre soin les uns des autres pour fuir l’idolâtrie.
  6. Dans les Ecriture, la patience (Ep. 4:2) n’est jamais liée à une quelconque récompense, mais plutôt à l’obéissance et à la confiance.
  7. L’idolâtrie inclut tout comportement prouvant que nous ne sommes pas satisfaits de Dieu de ses dons.
  8. Prions pour l' »homme nouveau » de notre prochain (Ep. 4:24).
  9. La soumission (5:21 à 6:9) est liée à la notion d' »être rempli de l’Esprit » (5:18).
  10. L’opposition est un sujet récurrent dans Ephésiens : les chrétiens confessent, affirment leur foi, tiennent bon,…

Pour plus d’info sur Pleroma, cliquez ici.