Ces deux derniers dimanches, nous nous sommes penchés en Eglise sur le treizième chapitre du livre des Actes (et avons commencé le chapitre quatorze). Nous vous proposons une petite perle, découverte au hasard d’une lecture impromptue. Le texte est tiré du troisième tome des Sermon Notes de Charles Spurgeon et focalise sur le verset 26. Avant de passer à la suite, lisons avec joie les paroles d’encouragement que l’auteur nous a laissé en préface, il y a 128 ans :

Je ne veux rien connaître d’autre que les doctrines de la grâce, l’enseignement de la Croix, l’Évangile du Salut. J’écris dans le seul but que ces choses soient  encore plus largement publiées. Si ceux qui croient en ces vérités veulent me faire l’honneur d’utiliser mes Notes, je m’en réjouis, et je sais que Dieu bénira au travers de leurs discours. Quelle joie immense que d’aider des frères dans la foi à semer en tout lieu la semence vivante de la Parole de Dieu.

DSC_0438_1

Actes 13:26 – « C’est à vous que cette parole du salut a été envoyée. »

Paul et Barnabas ont d’abord annoncé l’Évangile aux descendants d’Abraham. Les Juifs les ont contredit, allant jusqu’au blasphème, et c’est pourquoi, au verset 46, ont voit les serviteurs du Seigneur s’exclamer : « Nous nous tournons vers les non-Juifs. » Quelle bénédiction pour vous et moi ! Mais c’est aussi un avertissement : si nous refusons l’Évangile, il nous sera enlevé et donné à d’autres. « C’est à vous que cette parole du salut a été envoyée. »

Quelle est cette parole du salut ?

  • C’est le témoignage que Jésus est le Sauveur promis (v.23).
  • La parole qui promet le pardon de tous ceux qui se détournent de leur péché, ainsi que la foi au Seigneur Jésus (v.38-39).
  • En un mot, c’est la proclamation d’un salut parfait, par l’intermédiaire du Sauveur ressuscité (v.32-33).

C’est une parole car elle est claire et simple. C’est une parole prononcée par Dieu, en ce moment-même. C’est une parole car elle révèle Celui qui est réellement « la Parole ». C’est une parole de salut car elle déclare, décrit, présente et offre le salut. C’est une parole envoyée car l’annonce de l’Évangile est une mission de miséricorde accomplie par Dieu. L’Évangile est le message, Jésus est le Messie, et le Saint-Esprit lui-même est envoyé pour œuvrer à ce salut parmi les hommes.

De quelle manière l’Évangile vous est-il envoyé ?

  • Par ordre du Seigneur qui veut que chaque créature entende ce message.
  • Par le fait que l’Évangile est prêché dans notre pays, la Bible se trouve dans chaque foyer, et la parole est proclamée dans les rues.
  • Par la providence qui vous a amenés à entendre ce message aujourd’hui. D’une manière singulière, vous avez été envoyé vers le prédicateur, le prédicateur vous a été envoyé, et cette parole vous a spécialement été envoyée par l’intermédiaire du prédicateur.
  • Par l’adaptation de ce message à vos circonstances propres, à votre caractère et à vos besoins. Un médicament qui convient autant à votre maladie ne peut être que pour vous.
  • Par la puissance présente lorsque vous avez entendu ce message, même si vous y avez résisté.

Ce serait dommage de pointer quelqu’un du doigt en lui disant : « Cette parole ne t’a pas été envoyée. » Heureusement, nous n’avons pas à le faire.

Dans quelle position cela vous place-t-il ?

  • Une faveur particulière vous a été offerte. Nombre de prophètes et de rois sont morts sans entendre ce que vous venez d’entendre (Matthieu 13:16).
  • Vous êtes redevables aux martyrs et aux hommes de Dieu d’hier et d’aujourd’hui. Ils ont vécu et sont morts pour vous apporter l’Évangile.
  • Votre espérance est grande. Nous croyons que vous l’accepterez et vivrez selon cette parole.
  • Vous avez une sérieuse responsabilité. Si vous la négligez, comment pourrez-vous y échapper ? (Hébreux 2:3)

***

Pour connaître la suite, procurez-vous le livre auprès de Yann ou Eunice. 😉